Apéro & After, Bars à Vins, Bons Plans, Vins&Spiritueux
2 commentaires

L’Ebéniste du Vin

Pour clore la ronde oenologique 2012, une belle découverte perdue en marge des Batignolles ! Oui, car on nous prend pour des naïfs, à nous vendre les Batignolles dès qu’un code postal parisien se termine par 17. Nous ne sommes pas dupes, une rue paumée, vide, voire flippante de silence, du 17ème ne rentre pas dans le quartier sympa du coin. Pourtant, des trouvailles à creuser, je vous l’dis.

©L'ébéniste du vin - pilierdebuffet

Tout près du chaud Progrès (l’argentin, celui-ci), se trouve donc un bar-cave à vins dont la devanture, la communication et le nom ne font pas bonne pub.

A quoi on s’attend ?
« L’ébéniste du vin » : c’est chic, prétentieux ou diablement original ? On check les photos sur le site, sur Facebook, on lit la présentation, se rencarde sur la carte… Mouais, ça a l’air un tantinet guindé/tristoune/pas festif pour deux clopinettes. ET POURTANT, cher lecteur, tu te dois de prendre ton courage à deux mains et pousser jusqu’au bout de cette rue Boursault. Tu ne le regretteras pas.

L'ébéniste du vin 2©PL - pilierdebuffet

Qu’est-ce qu’on y trouve ?
Côté ambiance : bah une qu’elle est plutôt bonne, contre toute attente ! Déjà, vous débarquez dans un raisonnable et chaleureux brouhaha (nous étions jeudi, ndlr) qui rassure. Ensuite, les serveurs furent absolument charmants, bon enfant-bonne franquette avec moi. Petit élément contextuel nécessaire : j’ai poireauté quasi 30 minutes seule, calée sur les marches qui séparent les deux étages en quête de réseau. [Mes amis se reconnaitront et culpabiliseront – je l’espère – à la lecture de ces quelques lignes]. Du coup, j’ai pu à loisir observer la déco et juger l’amabilité du service.

Côté déco, donc : du bois. Voilà. On rit, on rit, mais en vrai, le bar est implanté dans une ancienne ébénisterie. D’où le titre. En fait. C’est à la fois tradi et moderne – oui comme tout c’est bien ça – et ça plait. La lumière est au bon niveau, au rdc du moins. Sur la droite, les étagères du bonheurs avec les vins à piocher. A emporter ou consommer sur place.

Au sous-sol, la cave. Il y fait frisquette, y’a de la pierre, deux trois tables branlantes en bois rustique, et l’éclairage y est nettement plus tamisé.

L'ébéniste du vin ©PL - pilierdebuffet

Côté vins : on y vient, on y vient. Toutes régions, plutôt entrée de gamme pas cheap, selon les régions, bien sûr.

Côté miam : une bonne sélection de planches, pas données données mais qualitatives. De la classique fromages à la charcuterie, en passant bien sûr par la mixte, avec un détour par la « pleine mer » également. Aussi, des huîtres, et j’en oublie, mais surtout, SURTOUT, le checkpoint, le test ultime : un « panier fraîcheur ». Ouiii. Entendez par là, un bol de crudités, servis sous filet d’huile d’olive, poivre et surtout accompagné de sauce au fromage frais et herbes (délicieuse).

Comme toute nouvelle découverte bar-à-vinesque, la retenue n’est pas de rigueur, je suis donc ouverte aux commentaires plus objectifs.

72, rue Boursault – 75017 Paris
Site web : www.lebenisteduvin.fr

©Pascaline Lechene

Publicités

2 commentaires

  1. A voir lors de ma prochaine escapade sur Paris… J’en profiterai pour lui faire découvrir les vins de mon village : Ménerbes, au pied du Luberon.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s