Tous les articles classés dans : Bars à Vins

Gravity bar : talentueux cocktails, vins et petites assiettes dans le 10ème

C’est la rentrée, qui brasse avec elle son torrent de nouveaux lieux à tester, re-tester, investir, épuiser… Parmi lesquels, on peut noter le récemment ouvert Gravity bar. Au programme : cocktails, vins et petites assiettes au grand talent, signée de la main du chef montréalais Frédéric Boucher (je tairai le surnom dont une certaine élite des bars parisiens l’affuble ;)).   Le pitch. Retrouvailles post vacances entre copines, budget : néant, appétit : absent, forme : minable. Certes je vais vous parler des super cocktails et produits, du génie des compositions gustatives et du cadre design et sympa, mais laissez-moi surtout insister sur l’ambiance et en particulier la sympathie de l’équipe. Ok, y aller avec une déjà habituée peut aider, mais tout de même rares furent mes escapades aussi bien accueillies. Et ce alors même que j’étais dans un coma des plus profond. Derrière le bar, une équipe rodée et complice composée de Michael Mas, barman passé par l’ECC group, entrée des Artistes et plus récemment Mary Céleste, Marc Longa, ex-« pubard » reconverti, et enfin Richard Permin, un troisième …

La Conserverie a changé de chef, et c’est cool

CHAPITRE I. J’ai connu La Conserverie en 2010, et ai immédiatement su que notre relation serait belle mais parsemée d’embuches. Un bar-resto chic très fifties installé dans une ancienne fabrique de tissu du Sentier. Un lieu plein de promesses. La déco, restée identique depuis, témoigne des années Madmen,  lorsque le thème année 1950 faisait fureur, celui que j’ai choisi pour y fêter mes 25 ans, au sous-sol alors réservé pour l’occasion. Si cette soirée s’acheva étrangement par une crise de larmes sur la bougie de la petite tarte au citron adorablement offerte par le patron des lieux, j’en garde néanmoins un bon souvenir. Le hic à l’époque résidait dans les prix un poil excessifs pour les vieux étudiants que nous étions. Ils passent nettement mieux aujourd’hui (chômeurs et freelances, sans rancune). La sélection des vins et les cocktails étaient bonne, mais les planches et les fameux plats de « conserves » (oh hey d’où le nom), ne m’ont laissé aucun souvenir. Mauvais signe. CHAPITRE II. Tout ceci est révolu, car la cuisine poursuit aujourd’hui les inspirations chiquées de Simone …

Inaro, le bon élève des bars à vins

« Boire. Savourer. Refaire le monde ». Un slogan qui en dit bien long pour le bon élève de République. À l’arrivée, un joli cosy bar tables de bois et luminaires. Dans le fond, un canapé. Un service détendu et sérieux à la fois. Détendu parce que jeune à qui l’on ferait bien de l’œil, mais nos ardeurs sont vides calmées par le ton qui-déconne-pas. La carte démontre déjà l’ambivalence : chic mais décalée dans l’approche. Trois formules basées sur le temps estimé de sirotage et le niveau du vin choisi. On opte direct pour l’option « Refaire le monde », qualité presque au top (mais pas tant que ça non plus étant donné qu’on sera pompettes après deux verres). ‘Tention, ici on est pas là pour mastiquer du Cœur de Lion, jouer avec la pâte du Babybel. Inaro a bien appris sa leçon et propose ses planches de luxe dont l’origine et la provenance de chaque morceau de gras est retracée au millimètre. Dommage que l’on ait pas le temps de prendre des notes. C’est qu’il file comme le …

Le nouveau parcours nocturne des parisiens : le slalom des bars à

Avec la multiplication des « bars à », la soirée du parisien devient riche de wtf*. Parcours type : Boire une bière Faire un p’tit match de ping pong Siroter un verre de vin Manger une tartine Caresser un chat Déguster des fruits de mer Boire une bière Se faire un ping pong S’enfiler un hot dog Faire un ping pong Boire une bière Siffler une bouteille de vin Caresser un chat Engloutir un burger Caresser une table de ping pong Later un chat Boire une bière. KAMOULOX ! *what the fuck. — Quelques adresses originales : Le Café des Chats Projet d’ouverture en cours – dans le Marais, Paris Gossima, ping pong bar 4, rue Victor Gelez – 75011 Paris Philadelphia, bar à tartines éphémère Du 5 au 9 juin 2013 14, rue Jean Jacques Rousseau – 75001 Paris La Fine Mousse, bar à bières 6, rue Jean Aicard – 75 Paris Little Fernand, hot dog spot 45, rue du Faubourg Poissonnière – 75009 Paris Le Fish Club, bar à fruits de mer 58, rue Jean-Jacques Rousseau – …

Le Mary Celeste, bar à vins – à bières – à cocktails – à huîtres

C’est presque épuisant. En tous cas, c’est risible. Le Mary Celeste, c’est le nouveau bar des gars de la Candelaria. Cette dernière mêlait déjà subtilement taqueria et bar à cocktails, que pouvaient-ils trouver ensuite ? Un bar à vins et planches ? Bien trop banal ! Un bar à cocktails ? Come on, on l’a déjà fait. C’est ainsi que naît le bar à vins à bières à huîtres / resto. Je vous l’accorde, ça devient risible. Mais c’est vraiment cool. J’ai rejoint hier mon indic’ préféré de Little Black Book Paris, car sonnait l’inauguration de la Brooklyn Brewery. La bière comme à NYC, accompagnée d’huître. En plein Marais. Peuplé de hipsters, branchés, ou autre terme plus récent qui conviendra, quoiqu’il en soit l’accent américain résonne. Tout ceci est perturbant. J’ai goûté une étrange bière au piment, ça surprend. J’ai toussé, et on m’a dit qu’elle accompagnait à merveille les huîtres. Je suis d’accord, maintenant que j’y pense, ça me rappelle la sauce vinaigrée aux échalotes. Bon, je n’ai pas encore goûté le resto, mais ça va …

Le 36 Corneil, bar à vins et grignotes françaises

Valeure sûre du 9ème, lorsque l’on souhaite concilier apéro, verre et dîner entre potes. A la cool. Ça marche aussi en rencard, ceci dit. Enfin, si vous êtes motivés à hurler pour vous comprendre. Le 36 Corneil, c’est le bar de ce bon vieux Cornelius, aux allures de troquet, meublé de bois et avec tape dans le dos à l’arrivée. C’est tamisé mais tellement chaleureux, ambiance bonne franquette. Dans le verre, des vins sélectionnés, que l’on vous fait goûter. Au menu, des planches de fromages et charcuteries, ok, mais surtout des grignotages bien de chez nous. La carte varie, mais vous y trouverez sans doute toujours la terrine maison. Miam. Une sélection de fromage qui varie pour la planche, et la pitite « planche apéro », trop mignonne avec sa p’tite salade. Mes recommandations toutes personnelles : le saint Marcelin fondant au sirop d’érable, la terrine, et gros gros GROS coup de foudre pour le haddock au fromage frais. Mmm. L’os à moelle était pas mal, semble-t-il, mais je ne l’ai pas goûté. Un poêlée de couteaux, …

Septime, la cave

La voilà. La cave à vins du Septime, bijou de gastronomie à ce qu’en disent tous les testeurs suffisamment patients pour réserver des semaines à l’avance.     Une toute petite cave, dans la calme rue Basfroi du 11ème arrondissement de Paris. Poussez la porte : un tonneau, des rangées de vins, un comptoir. Nonchalamment posté derrière : Bertrand Grébaut le chef lui-même. Voilà voilà. Mon souvenir est aussi flou qu’enthousiaste, nous avons goûté toute la carte de tapas. Oui, car, non qu’il faille insister pour pousser à la consommation, ici on doit « manger pour boire » ! Banco ! Des anchois et ricotta aux petites sardines à l’huile (dont ma botte en daim se souvient), en passant par les olives de Kalamata et autres charcuteries… mmm le tout pour accompagner de délicieux vins natures.   Testé en compagnie de deux dénicheuses de bons plans culinaires, et du chef Denny Imbroisi (ex candidat Top Chef, mais si vous savez l’italien, actuellement en poste au Jules Verne, rien que ça), on ne peut qu’adhérer. Le cadre est …

L’Ebéniste du Vin

Pour clore la ronde oenologique 2012, une belle découverte perdue en marge des Batignolles ! Oui, car on nous prend pour des naïfs, à nous vendre les Batignolles dès qu’un code postal parisien se termine par 17. Nous ne sommes pas dupes, une rue paumée, vide, voire flippante de silence, du 17ème ne rentre pas dans le quartier sympa du coin. Pourtant, des trouvailles à creuser, je vous l’dis. Tout près du chaud Progrès (l’argentin, celui-ci), se trouve donc un bar-cave à vins dont la devanture, la communication et le nom ne font pas bonne pub. A quoi on s’attend ? « L’ébéniste du vin » : c’est chic, prétentieux ou diablement original ? On check les photos sur le site, sur Facebook, on lit la présentation, se rencarde sur la carte… Mouais, ça a l’air un tantinet guindé/tristoune/pas festif pour deux clopinettes. ET POURTANT, cher lecteur, tu te dois de prendre ton courage à deux mains et pousser jusqu’au bout de cette rue Boursault. Tu ne le regretteras pas. Qu’est-ce qu’on y trouve ? Côté ambiance …

La Compagnie des Vins Surnaturels

La bar à vins chic de Paris. Rive gauche. Saint-Germain. Amateur d’authentique bar rustique fait de bois et de planches de charcuterie grossièrement tranchée, de bon vieux pâté qui cale, de fromages de nos campagnes à dévorer à pleines mains et bon marché, tu peux sans doute cherche une autre adresse. Pour les autres, à l’affût de chiqueries et des meilleurs produits servis dans les jolis plats, vous êtes au bon endroit. Classe, la compagnie offre un cadre super beau, à mi-chemin entre british et… je ne sais pas, en fait. Le must de la sélection de vins et de produits à grignoter. Le coup de coeur éternel de PDB : la burrata, plus fondante d’une plaque de beurre oubliée sur un radiateur, tout juste assaisonnée d’huile divine et de poivre gros grains, et le jambon à la truffe. Cadres en costards, rencards huppés, copines de goût. Tout ce beau monde se presse rive gauche, oui, rive gauche. Saint-Germain oblige! L’accueil y est bon, parfois loufoque, bon esprit, drôle, agréable. Sens de l’humour requis. Pour …

Les Bars à Vins de l’Hiver à Paris

Il va commencer à faire sérieusement froid. Pourquoi le nier ? Bientôt, il faudra sortir les manteaux du placard et tirer un trait sur les terrasses. Pas grave, nous trouverons refuge dans les bars à vins et cocktails de Paris. Yeepy. Petite revue non exhaustive, subjective et modifiable de mes favoris parmi le neuf et de l’indémodable.   Au Loup – 75009 Le chic moderne-bonne franquette Au Loup reste une valeur sûre du bas 9ème. Nico et sa bande ouvrent leurs bras, se déguisent volontiers, foutent le bordel – pardonnez la vulgarité – le tout pour la bonne ambiance et le confort des clients. Il devient vite un bar d’habitués, mais n’est pas pour autant baclé. Sommeliers et équipe de passionnés, qui proposent les meilleurs produits. Du quali et du détente à la fois sobre et complètement barré. Et de la burrata. Voilà. Lire la revue complète. 25, rue Bergère – 75009 Paris Le Vingt Heures Vin (La Suite) – 75018/75011 Les frères cool Le Vingt Heures Vin, institution des Abbesses, a un petit frère …